10 conseils de communication pour les nouveaux véganes (et les autres)

Traduction de l’article du Vegan Strategist (Tobias Leenaert)

Il est important de se battre pour ses convictions. Il est également appréciable d’influencer les gens pour qu’ils suivent notre exemple. Seulement parfois, nous pouvons prendre notre mission un peu trop à cœur . C’est notamment le cas des nouvelles recrues, prêtes à militer 24/7, souvent de manière contre-productive. Voici quelques conseils pour éviter de tomber dans cet écueil. De quoi partir sur de bonnes bases pour militer efficacement.

 

1. Restez ouvert d’esprit

Ce n’est pas parce que vous avez arrêté les produits d’origine animale que vous devez arrêter de penser. Notre mouvement n’en est qu’à ses balbutiements. On peut toujours s’améliorer, acquérir davantage de connaissances et de sagesse, gagner en efficacité. Sachez qu’être végane n’est pas une finalité, que vous pouvez et devriez continuer à évoluer.

2. Ne laissez pas vos émotions vous aveugler

Je comprends : vous avez découvert la vérité à propos du sort réservé aux animaux, arrêté de manger des produits d’origine animale, et vous êtes désormais en colère parce la situation ne va pas en s’améliorant. Comment les autres peuvent-ils ne pas aboutir aux mêmes conclusions que vous? Si vous vous impatientez avec eux, réalisez que votre propre conversion ne s’est sans doute pas faite du jour au lendemain : ce qui vous a finalement poussé à devenir végane était probablement le dernier élément d’une longue série d’informations qui vous ont ouvert les yeux.

3. Soyez modeste

Votre conversion est toute récente. Même s’il n’est pas garanti que les véganes de longue date sont plus sages, ils ont généralement davantage d’expérience en ce qui concerne la vie dans un monde non-végane. Cela les a peut-être amené à avoir une approche plus légère et nuancée. Ce n’est pas pour autant qu’il faut les juger : ils ne sont pas des traîtres!

4. Rappelez-vous que le véganisme n’est pas une fin en soi

On est végane parce qu’on veut réduire la souffrance : gardez toujours cet objectif en ligne de mire. Lorsque vous faites quelque chose, ne vous demandez pas si c’est végane, mais bien si cela permet de réduire la souffrance.

5. Fréquentez des gens qui vous ressemblent…

Appartenir à une communauté végane (en ligne ou IRL) peut beaucoup aider, surtout au début. Avoir du soutien, des réponses à vos questions, se détendre avec des personnes auprès de qui vous n’avez pas à défendre votre mode de vie, c’est agréable.

6. … Mais sachez sortir de votre bulle

Même si appartenir à une communauté végane peut être d’une grande aide, il y a aussi un grand risque de tomber dans une chambre de résonance. Continuez à voir des gens différents. Pas seulement pour les influencer, mais pour les comprendre et pour apprendre d’eux.

7. N’exagérez pas les revendications véganes

Certains militants prétendent que le véganisme va résoudre tous les problèmes du monde. Hélas, c’est faux. Certes, son application serait un grand progrès, mais ce n’est pas la panacée. L’exagération ne fera pas avancer la cause : elle ne fera que rendre plus sceptiques les moins crédules.

8. N’essayez pas d’être parfait

Pour moi, si vous êtres véganes à 99%, alors vous êtes véganes. Vous pouvez essayer d’atteindre les 100 ou 110%, mais le bénéfice marginal est très faible (cela peut même s’avérer contreproductif). Ne vous sentez donc pas coupable si vous n’atteignez pas les 100%, et si vous les avez atteints, ne méprisez pas ceux qui n’y sont pas parvenus.

9. Soyez focalisés sur la nourriture

Les arguments et les discussions ont leurs limites. En particulier, les arguments moraux peuvent se heurter à une forte résistance. Au contraire, la nourriture est une bonne façon d’influencer les autres d’une manière non-menaçante. Emmenez les gens au restaurant, cuisinez pour eux, donnez leur des recettes…. Battez-vous pour leur faire vivre de bonnes expériences gustatives véganes et tout deviendra plus facile.

10. Soyez amical et positif

Si vous êtes en colère, frustré ou impatient, les gens ne feront que se détourner de vous, et vous maintiendront à distance. Soyez sympa et fréquentable. C’est mieux pour vous, c’est mieux pour eux. Croyez en les gens, croyez que la plupart d’entre eux se soucient du bien-être animal. Et placez un peu d’espoir dans l’idée que chacun est capable d’avoir une illumination.

Herlock Sholmes

L’article original de T. Leenaert ici. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s